www.athle.fr
Accueil
site de la commission de la documentation et de l'histoire


ALAIN MIMOUN  

Un monument de l'Athlétisme français !
Alain Mimoun, toujours bon pied bon oeil, demeure l'athlète français masculin le plus titré, c'est exceptionnel, considérant aussi qu'il était du temps où les athlètes étaient encore amateurs. Remarquons encore qu'il partage avec son homologue féminine la particularité de n'avoir jamais été en mesure de s'approprier un record mondial et malgré ce quel palmarès ! une médaille d'or Olympique, cinq médailles d'argent, trois Olympiques et  deux européennes, et c'était au temps où l'Europe dominait la course de fond.

Paradoxalement la guerre joue un rôle important dans sa carrière sportive. Engagé très jeune, à 18 ans, il découvre l'athlé pendant la "drôle de guerre", puis se retrouve bien seul dans son Algérie natale et se rengage dans l'armée de la France Libre, fait les campagnes de Tunisie et d'Italie. Il a alors 26 ans et arrive à Paris quand sa carrière débute vraiment. Il devient alors Racingman. C'est une première médaille d'argent inespérée au 10000m de Londres, alors qu'il n'avait terminé que 3è du championnat de France, qui le lance véritablement. Dès 1949, c'est le record de France du 10000m avec un temps (29'53") qui en fait le 4è de l'histoire. En fait seul Zatopek le précède. Entre temps il s'affirme imbattable en cross et collectionne les victoires nationales et aux "Nations". 

Au printemps 1952 il affiche une telle facilité (un record à 29'38"2) qu'on se prête à rêver d'une victoire sur le maître Tchèque, qui alors ne parait pas au mieux de sa forme. Mais Helsinki n'était pas l'heure de Mimoun mais celle du Slave. Pourtant un 5000m mémorable lui vaudra encore une fois une médaille d'argent qu'on attendait pas, car tout se jouera dans les 200 derniers mètres. Entre 52 et 56 le fond sur piste fait des progrès fulgurants. Mimoun qui a 35 ans ne peut plus espérer figurer honorablement sur piste. Il prépare alors discrètement et même secrètement une reconversion pour le marathon. Objectif les J.O. de 1956. Il fait deux tentatives sur l'heure en 55 et 56 qui sont des enseignements précieux, mais c'est toujours de la piste. Début septembre il améliore nettement son record sur 10000m (29'13"4). La forme est là et quand il s'embarque pour Melbourne on ignore ses véritables intentions. Le 24 novembre c'est le 10km où il passe inaperçu (12è). Le 3 décembre c'est le marathon. La température est élevée, 27°, Zatopek en est le favori, surtout pour ses exploits passés. Dès le départ Mimoun, dont c'est la première course sur route,  reste calé dans le groupe de tête. Au 20è km ils sont encore six, mais peu après alors que la route monte il se retrouve seul devant. Au 25è km il a 50 sec. d'avance. Le soleil ne favorise pas les épreuves de distance, il se protège d'un mouchoir noué sur la tête. Au 30è, il a 1min.12, au 35è 1min.16, car la chasse s'organise. A 2km de l'arrivée il a encore 1min.14. Il franchira la ligne en 2h25min avec 1min.15 d'avance sur son suivant. Il attendra encore quelques minutes l'arrivée de son vieux rival et ami Emil Zatopek, pour le saluer, il a enfin réussi à prendre le meilleur...  ce sera leur dernière rencontre sportive. Leur première, 9 ans plus tôt à Prague pour le 5000 de Tchécoslovaquie-France, Zatopek avait battu le Français de près d'un tour !

Sa carrière au premier plan est dès lors terminée. Mais il continuera à participer aux marathons nationaux (6 titres) jusqu'à 1972 (il a alors la cinquantaine). Alain Mimoun reste un personnage haut en couleur, toujours prêt à prodiguer ses conseils ou à rapporter quelque souvenir...

       Alain BOUILLÉ

Pour télécharger en pdf et imprimer cette biographie, cliquez ici
Pour consulter sa fiche sur le site FFA, cliquez ici


 

ATHLERAMA 2017

« ATHLÉRAMA » 2017, la 56ème édition du bilan de l'Athlétisme Français, est paru.

832 pages de bilans salle et plein air pour toutes les catégories, records, biographies, index, championnats de France, listes de tous les temps, rétro, études en tous genres...
Vous y trouverez aussi les prestations de nos athlètes lors de la saison internationale écoulée agrémenté de quelques infographies destinées à faciliter la visualisation de certaines données chiffrées.
Le tout embelli de multiples photographies des athlètes qui ont fait briller les couleurs nationales en 2017.

N'hésitez pas à passer commande dès maintenant ici-même ou en envoyant un chèque à l'ordre de la FFA, Fédération Française d'Athlétisme - service des statistiques - 33 avenue Pierre de Coubertin - 75640 Paris Cedex 13. Il vous sera expédié dès sa parution.

TOUTES LES REVUES FFA
  







Grâce à Danièle Debaye, vous pouvez consulter les anciennes revues fédrales (de 1921 à 2000) sur le site de la bibliothèque nationale de France.
- de 1921 à 1932 ICI
- de 1932 à 1934 ICI
- de 1935 à 2000 ICI

Dictionnaire Athlé Frçais

LE DICTIONNAIRE DE L'ATHLETISME FRANÇAIS


A l'occasion des championnats du Monde de Paris-Saint-Denis en 2003, un ouvrage, "Docathlé 2003" était sorti avec un tiré-à-part constitué d'un dictionnaire de l'athlétisme français.

Nous vous proposons ce dictionnaire remis à jour à fin 2010 et considérablement enrichi.

Dans cette brochure est incluse la liste des cinquante meilleurs athlètes français de tous les temps (à fin 2010 également) dans chaque épreuve du programme olympique.

Pour plus de détails et éventuellement passer commande, utilisez ce lien.
QUIZZ FFA
Des questions simples, d'autres plus difficiles, il y en a pour tous les goûts ! Peu à peu le nombre de questions posées augmentera.
Amusez-vous !

Cliquez ICI
Les Espaces

ATHLETES

Avant 1940


De 1940 à 1990

A partir de 1990

PRESIDENTS, DTN ET ENTRAINEURS


PUBLICATIONS

PROGRAMMES

STADES